Comment sécuriser votre NAS – Les règles à suivre

A chaque fois que votre NAS se connecte à internet, et si vous n’avez aucune protection, vous risquez de faire face à l’attaque d’un cybercriminel. Ces pirates informatiques n’attendent qu’une chose : trouver une faille dans votre système informatique pour avoir accès à vos données sensibles. Les répercussions sur votre entreprise peuvent être désastreuses. Il est donc essentiel de protéger votre serveur de stockage avec beaucoup de précaution. Découvrez dans cet article comment sécuriser votre NAS en respectant quelques règles simples et vous resterez ainsi à l’abri de ces attaques.

Voici quelques règles simples et bonnes pratiques pour sécuriser votre NAS

Nos 10 conseils de sécurité

RCB Informatique votre partenaire infogérance informatique, vous donne les bons conseils pour protéger et sécuriser votre NAS et ainsi vos données :

  1. Sans grande surprise, choisissez un mot de passe difficile à deviner. Au moins composé de 8 caractères avec des lettres majuscules et minuscules, des chiffres et des caractères spéciaux. Plus votre mot de passe sera complexe, plus il sera fiable.
  2. Dans le panneau de configuration, activez la connexion https et la redirection vers https. Sans ce chiffrement vos données risquent d’être consultées par d’autres lorsque que vous utiliserez un point d’accès WIFI public.
  3. Vérifiez que la double authentification soit activée. Tous les experts informatiques vous le diront : un mot de passe n’est plus suffisant pour sécuriser vos données. Ajouter un niveau de sécurité supplémentaire peut vous sauver d’une potentielle attaque.
  4. N’oubliez surtout pas d’activer la sécurité DoS.
  5. Mettez à jour vos applications lorsque vous en avez l’occasion. Les fournisseurs de logiciels proposent toujours des corrections visant à diminuer les failles de sécurité. Les attaques deviennent toujours de plus en plus sophistiquées. Il est donc important que vous restiez à jour.
  6. N’utilisez pas le compte « administrateur » par défaut. Désactivez-le et créez un nouveau compte administrateur. Préférez l’utilisation d’un compte utilisateur pour réduire les dégâts en cas d’attaque, ceux-ci, contrairement aux comptes administrateur ont des accès limités aux programmes. En utilisant votre compte administrateur, vous laissez une porte ouverte aux cybercriminels sur tous vos comptes, mots de passe, logiciels, fichiers …
  7. Activez Security Advisor pour être sûr de la fiabilité de votre mot de passe.
  8. Ne négligez surtout pas l’activation de votre pare feu, il participe à la protection des accès non autorisés. Pour ce qui est des ports publics, autorisez uniquement ceux qui sont essentiels.
  9. Révisez le choix de votre Fireware et prenez la dernière version qui existe. En plus de corriger les bugs qui peuvent être la cause de vos pertes de données, elle assure des technologies pertinentes contre les failles de sécurité.
  10. Pour finir, une étape très importante : Cryptez les dossiers de votre NAS. Ainsi les fichiers ne pourront être lus que par les personnes autorisées et disposant d’une clé de chiffrement.

Pour en savoir plus

En complément de ces conseils et bonnes pratiques pour sécuriser votre NAS, pensez à bien le garder à jour. Pensez également à la réplication instantanée qui vous permettra de protéger vos données en cas de cyberattaque.

Pour en savoir plus ou en cas de doute sur la façon de protéger votre NAS , n’hésitez pas à contacter un de nos experts sécurité par email : contact@rcb-informatique.fr ou par téléphone au : 01 30 49 31 10

Retrouvez également nos autres bonnes pratiques pour vous sensibiliser à la cybermalveillance :

Sensibilisation aux dangers du numérique partie 1
Sensibilisation aux dangers du numérique partie 2